You don’t fit for freedom

You don’t fit for Freedom

Une chorégraphie de Rami Hassoun pour exprimer les sentiments qui étreignent les Syriens.

 » 67% of the Syrian population is under age of 30. A renaissance of creativity is shaking the conscience of each individual demanding liberty for all.

 Bachar al-Assad it is time for you to realize that you will leave, that you and our regime will be judged responsible for your actions.

 The people of Syria are united as a whole.

In tribute to the martyrs, wounded, missing prisoner or refugee, we will develop a democratic government, one without fear, one derived from our beautiful differences in cultures and religion ».

 Rami Hassoun Metteur en scène, chorégraphe, danseur. Jeune Syrien.

 

Syrie : Le silence tue

Forum de solidarité avec la résistance syrienne au Cenquatre

Lundi 19 novembre 2012 de 18 h à 22 h
Le CentQuatre, établissement artisitique de la ville de Paris, salle 200
5, rue Curial, Paris 19 e

Communiqué

Après 21 mois de soulèvement en Syrie, le décompte des victimes (au-delà des 35.000 morts) ne suffit plus à rendre compte de la violence du choc entre une population massivement dressée contre la dictature et un clan de prédateurs arcbouté sur ses privilèges. Pour Bachar Al-Assad, la chasse aux rebelles passe par la destruction des villes et la dévastation des campagnes. Déjà plus de 320.000 réfugiés se pressent aux frontières et davantage encore à l’intérieur du pays. L’aide internationale leur parvient au compte-goutte en dépit des déclarations officielles.

Les trois vetos consécutifs de la Russie et de la Chine au Conseil de sécurité de l’ONU semblent avoir sonné le glas de la « responsabilité de protéger » les civils et même les enfants, pris pour cibles. Notoirement sous-équipée, la résistance réclame des moyens de défense contre les chars, les avions, les hélicoptères. Les gouvernements occidentaux restent sourds à son appel sous prétexte de ne pas encourager la prolifération des armes, alors que les affidés du pouvoir boutent le feu aux pays voisins.

Pour les citoyens, des moyens d’agir demeurent cependant. Les initiatives se multiplient dans divers milieux professionnels, de la part des artistes et des intellectuels, mais aussi des journalistes, des juristes et des médecins. Il y a urgence à porter secours aux blessés, aide aux réfugiés et réconfort aux anciens détenus, systématiquement torturés. Urgence encore à procurer des moyens de communication aux opposants. La justice internationale doit être saisie face à ces crimes contre l’humanité. Il importe de sensibiliser les opinions publiques en démontant la propagande de Damas, qui agite le chiffon vert du péril salafiste tout en fomentant des conflits interconfessionnels. Il reste enfin beaucoup à dire et à faire pour que les autorités françaises et européennes réalisent que le peuple syrien ne saurait être abandonné à la vengeance d’un dictateur.

Un programme de débats : programme détaillé à télécharger sur  http://souriahouria.com/2012/11/12/communique-syrie-le-silence-tue

  • Lecture de textes d’auteurs syriens
  • Printemps arabe, automne syrien
  • Homs, Alep, Damas : l’horreur au quotidien
  • Urgence humanitaire aux frontières
  • Témoignages de résistants de l’initérrieur
  • ONU attentiste, Europs spectatrice
  • La résistance, combien de divisions ?
  • Ici et maintenant, les voies de la solidarité
  • Clôture musicale

 

La société civile exprime sa solidarité avec le peuple syrien

À l’initiative de l’association Souria Houria

19 novembre 2012, à Paris. Entrée libre

Avec le soutien de l’Appel d’Avignon à la solidarité avec le peuple syrien, du Centquatre et du Monfort théâtre, en partenariat avec le quotidien Libération.

Avec la participation de représentants de l’opposition syrienne, de journalistes et spécialistes de la région, de responsables d’organisations humanitaires, d’animateurs de mouvements de solidarité, d’artistes et intellectuels.

Le CentQuatre

5 rue Curial, Paris 19e.
Métro : Riquet (ligne 7), Stalingrad (lignes 2, 5 et 7), Marx-Dormoy (ligne 12).
Bus : Lignes 54 et 60 : arrêt Crimée / Curial ; ligne 54 :  arrêt Riquet ; navette « La traverse »  : arrêts Riquet,  Curial/Archereau.

Femmes poètes, écrivains et artistes syriennes

Les poètes Lina El-Tabeeby and Rasha Omran, l’artiste Louise Abdel-Kerim, et les activistes Salma Gazayerly and Rola El-Kheshn entament une grève de la faim devant l’Assemblée de la Ligue Arabe au Caire. Septembre 2012

http://english.ahram.org.eg/NewsContent/5/35/51974/Arts–Culture/Stage–Street/Syrian-female-artists-to-start-hunger-strike-at-Ar.aspx